Jennifer Stephenson

Chapeau

Jennifer Stephenson est la première secrétaire de l'ambassade d'Australie à Paris. À ce titre, elle s’occupe de l’organisation de l’Anzac Day, de la mise en place du chemin de mémoire entre Péronne et Ypres, en Belgique, et du centenaire de la Grande Guerre.

Jennifer Stephenson. © DR
Texte

Comment, quand et pourquoi l’Australie s’est-elle engagée dans la Première Guerre mondiale ? Qu’est-ce que le Commonwealth ?

En 1914, lorsque la Première Guerre mondiale éclate, l'Australie, qui fait partie du Commonwealth, est appelée à défendre la Grande-Bretagne. Cette organisation intergouvernementale regroupe alors 53 nations - pour la plupart d’anciens territoires de l’Empire britannique.

À l’époque, l’Australie est un nouveau pays qui n’a accédé au rang de nation qu’en 1901 lorsqu’elle a rejoint le Commonwealth. Cette jeune nation souhaitait faire son entrée sur la scène internationale et obtenir le respect de ses pairs. Il y avait en outre un fort sentiment d’aventure de la part d’hommes qui s’étaient portés volontaires. Ils pensaient que la guerre n’allait pas durer longtemps, et ils souhaitaient voir le monde et participer à son histoire.

Les contributions à la guerre et les sacrifices consentis par l’Australie allaient changer de nombreux aspects de son histoire. Les Australiens ont combattu en Nouvelle-Guinée allemande, en Turquie, en Palestine et sur le front occidental. Le premier engagement dans la guerre fut le débarquement de troupes australiennes à Gallipoli, le 25 avril 1915. Ce débarquement, sur une plage à flanc de falaise, fut presque un désastre mais les soldats australiens firent alors preuve d’un indiscutable courage. Ce fait d’armes est aujourd’hui perçu comme l'un des
moments forts de l'histoire moderne de l'Australie. Entre mars 1916 et novembre 1918, plus de 295000 Australiens servirent dans les rangs des forces armées impériales australiennes (AIF) sur le front occidental. Parmi eux, on dénombra 132 000 blessés et 46 000 morts.

Dans quel contexte eurent lieu les batailles de Gallipoli et de Villers-Bretonneux ?

La bataille de Gallipoli, appelée bataille des Dardanelles par les Français, consiste en un débarquement de troupes sur le détroit des Dardanelles, en Turquie. Ce débarquement, voulu par Winston Churchill, avait pour objectif de créer un nouveau front contre les puissances centrales et d’ouvrir le détroit du Bosphore à la navigation russe. Les unités de l’Anzac débarquèrent à Gaba Tepe tandis que les Britanniques et les Français, débarquaient à Cap Helles. Après 9 mois de combats dans des conditions extrêmes, les Alliés quittèrent Gallipoli.

La bataille de Villers-Bretonneux eut lieu en 1918. Le 24 avril 1918, les Allemands avaient pris Villers-Bretonneux et avançaient à l’ouest de la ville en direction d’Amiens. Il était essentiel pour les Alliés de reprendre cette position stratégique, sur les hauteurs de laquelle on pouvait voir les flèches de la cathédrale d’Amiens. Le matin du 25 avril, les troupes australiennes et britanniques avaient presque encerclé Villers-Bretonneux. Il fallut le reste de la journée et une partie du lendemain pour prendre le contrôle de toute la ville et établir un nouveau front à l’est. Cette bataille de Villers-Bretonneux fut une réussite totale pour l’AIF. Elle marque la fin de la grande offensive allemande sur la Somme, qui avait débuté de manière réussie le 21 mars 1918.

Pourriez-vous nous rappeler ce que commémore l’Anzac Day ?

Le mot Anzac est l’acronyme de Australian and New Zealand Army Corps (corps d’armée australien et néo-zélandais). L’Anzac Day est une grande journée commémorative en Australie et en Nouvelle-Zélande. C’est la journée où on se souvient du courage et du sacrifice de ces soldats lors du débarquement à Gallipoli et, au-delà, du sacrifice de tous les soldats australiens dans toutes les guerres et conflits jusqu’à l’ère moderne.

Tous les 25 avril à l’aube, à travers l’Australie et partout dans le monde, des cérémonies ont lieu à l’heure du début de la bataille à Gallipoli. En France, à la même date, une cérémonie officielle se tient au mémorial national de l’Australie à Villers-Bretonneux, dans la Somme.
C’est en ce lieu symbolique que l’Australie accueillera le Centre d’interprétation Sir John Monash pour honorer la mémoire des combattants et apporter une compréhension globale de l’engagement des Australiens dans ce conflit.


Auteur
La rédaction

Articles de la revue

Articles en lien

L'Australie et la Nouvelle-Zélande dans la Grande Guerre
La Première Guerre mondiale (1914-1918)
Ypres, 22 avril 1915 : les premières attaques au gaz de combat
Le front d'Orient : 1915 - 1919
La bataille de la Somme