La Résistance aux Pays-Bas

Chapeau

Le musée de la Résistance (Verzetsmuseum) à Amsterdam est une fenêtre ouverte sur l'histoire de l'occupation allemande et du régime nazi aux Pays-Bas. Depuis 2013, la Résistance néerlandaise est expliquée aux plus jeunes grâce à l'ouverture d'un musée Junior dédié aux enfants à partir de 9 ans.

Salle d’exposition du musée de la Résistance néerlandaise Junior. © photo Merijn Soerters/Dutch Resistance Museum Junior
Texte

Créé en 1984 par d’anciens résistants, le musée de la Résistance néerlandaise ouvre ses portes l’année suivante puis s’installe en 1999 dans la partie est du centre-ville d’Amsterdam. À partir de cette date, la fréquentation du musée progresse régulièrement avec 106 000 visiteurs en 2018, dont 23 000 écoliers et plus de 60 000 visiteurs étrangers. Le musée propose des visites gratuites avec audio-guides, en sept langues, dont le français. La plupart des touristes qui le visitent soulignent la qualité muséographique du site, qui incite à la réflexion.

Pour comprendre la résistance néerlandaise, il convient de rappeler que les Pays-Bas étaient neutres pendant la Première Guerre mondiale. Parmi la population, aucune personne n’avait connu la guerre ni même les générations précédentes, parents ou grands-parents. Lorsque les Allemands envahissent le pays en 1940, la population est sous le choc. Après cinq jours de combats, l’armée néerlandaise est écrasée, la reine et le gouvernement partent en exil en Angleterre. Dès lors, les nazis vont établir un régime d’occupation sévère. Dans un premier temps, l’occupant se comporte correctement envers la population afin de rallier le mouvement national-socialiste (NSB) aux Pays-Bas dans le cadre de la "Fraternité allemande". C’est dans ce contexte que naît la Résistance qui va prendre progressivement de l’ampleur.

L’exposition permanente du musée retrace ainsi l’évolution de la Résistance pendant toutes ces années, en mettant l’accent sur les dilemmes auxquels la population est confrontée. "Faut-il s'adapter ou coopérer ? Ou au contraire, lutter, boycotter ? Dénoncer ? Apporter son aide ?", lorsque l'emprise sur la société devient trop forte. Tous ces questionnements sont intégrés dans une scénographie où alternent portraits et itinéraires personnels selon les options choisies. En 2005, une autre exposition, consacrée aux expériences vécues par la population dans les anciennes colonies néerlandaises, notamment dans les Indes orientales néerlandaises (aujourd’hui l’Indonésie) occupées alors par le Japon, vient enrichir le parcours muséographique, avec des portraits de combattants de la Résistance.

En octobre 2013, l’extension du musée permet la présentation d’une nouvelle exposition permanente, dédiée aux enfants à partir de neuf ans : le musée de la Résistance néerlandaise Junior, qui a reçu de nombreux prix. Il retrace la véritable histoire d’Eva, une fillette juive, de Jan dont les parents étaient résistants, de Nelly dont les parents appartenaient au NSB, et de Henk dont la famille a subi les événements et s’est adaptée aux circonstances de la guerre.

En pénétrant dans un ascenseur désuet, qui s’avère être une machine à remonter le temps, le visiteur est projeté dans les Pays-Bas des années quarante. À la sortie, il arrive sur une place publique, bordée d’une boutique, d’une école et de quatre maisons, dont chacune met l’accent, à travers une courte animation, sur l’un des quatre personnages. Chacun d’eux parle, avec une voix d’enfant, à la première personne, ce qui permet aux jeunes de mieux s’identifier à eux. Le jeune public est ensuite invité à pénétrer dans les maisons où il découvre d’autres éléments de l’histoire à partir d’archives audio ou en manipulant divers objets – tiroirs, œilletons – intégrés dans un dispositif interactif. Des jeux sont proposés à chaque scénario. À la fin du parcours, Eva, Jan, Nelly et Henk sont des personnes âgées, telles qu’elles sont aujourd’hui. Sur un écran interactif, elles racontent de quelle manière la guerre joue encore un rôle important dans leur vie et expliquent ce que les enfants d’aujourd’hui peuvent apprendre de leur expérience de la guerre.


Auteur
Liesbeth Van der Horst - Directrice Verzetsmuseum

En savoir plus

www.verzetsmuseum.org

Ouvert tous les jours, en semaine de 10.00 à 17.00 h et le week-end de 11.00 à 17.00 h

Articles de la revue