Newsletter

"La Ferme de Suippes" National Cemetery

La nécropole nationale de "La Ferme de Suippes". © ECPAD

 

Pour accéder au panneau d'information de la nécropole, cliquer ici vignette_Suippes Ferme

 

Bordering the road running between Chalons, Vouziers and Rethel, "La Ferme de Suippes" National Cemetery holds the remains of soldiers who died for France during the fighting that took place in Champagne between 1914 and 1918 and during the Campaign for France in June 1940. Due to a lack of space in other cemeteries, this cemetery was established and developed in 1932, and, since 1956, holds the remains of soldiers who were killed during the Second World War and who had been buried in other military cemeteries in the region. In 1964, the bodies from the military plot at Epernay were also transferred here. Nearly 10,000 bodies are buried here, including 7,400 Frenchmen in individual graves and over 500 in ossuaries, together with one Belgian and three Russians. Over 1,900 French soldiers killed during the Second World War are buried here in individual graves.

 

  • La nécropole nationale de "La Ferme de Suippes". © ECPAD

  • La nécropole nationale de "La Ferme de Suippes". © ECPAD

  • La nécropole nationale de "La Ferme de Suippes". © ECPAD

  • La nécropole nationale de "La Ferme de Suippes". © ECPAD

  • La nécropole nationale de "La Ferme de Suippes". © ECPAD

  • La nécropole nationale de "La Ferme de Suippes". © ECPAD

  • La nécropole nationale de "La Ferme de Suippes". © ECPAD

  • Vestiges de l'église de Perthes-lès-Hurlus. Le souvenir des cinq villages détruits au cours de la Grande Guerre a été rattaché, par décret du 14 juin 1950, à cinq localités limitrophes. Le nom de Perthes-lès-Hurlus qui comptait 156 habitants en 1914 a été ainsi rattaché à celui de Souain. Situés dans le camp militaire de Suippes, ces vestiges portent encore les stigmates de cette "guerre de siège en pleine campagne". © ECPAD

  • Vestiges de tranchées allemandes conquises en septembre 1915. © ECPAD

  • Soldats français circulant dans les ruines de Suippes, 1915. © ECPAD

  • La cuisine de la ferme de Suippes. © ECPAD

  • Panneaux indicateurs Suippes-Tahure, 1940. Comme en 14-18, la région de Suippes est, en 1940, le théâtre de violents combats. Le 10 mai 1940, la ville de Suippes est ainsi bombardée. La population civile prend les chemins de l'exode pour se réfugier en Auvergne. Le 11 juin 1940, l’armée française est partout enfoncée. Pour la 2e armée dont le 3e RIC et la 6° DIC sont à la limite du camp de Suippes, c’est la retraite. Les Allemands sont à Reims et dirigent leur mouvement vers Chalons. Le 12, la 6e DIC accroche les panzers au camp de Suippes. Au prix de pertes importantes, les Français ne parviennent pas inverser le sort des armes. La 2e Pz s’empare de Chalons. C’est la confusion. Cette photo allemande a été prise lors de la progression de la 6e compagnie de propagande de la Lufftwaffe et révèle la progression rapide des armées ennemies. © ECPAD

  • Tirailleur du 3e régiment mixte de tirailleurs avec un prisonnier allemand. Les journaux de l'arrrière célèbrent la victoire des armées françaises qui ont progresser de trois kilomètres, capturés 25 000 prisonniers et 150 canons. Pourtant ce "succès" dissimule en réalité l'échec de cette action. Les pertes humaines sont importantes : 138 500 Français sont mis hors de combats. Certains régiments perdent 90 % de leurs effectifs comme ceux de la 28e brigade ou comme la division Marchand. Les brèches n'ont pu, faute de renforts et de communication, être exploitées. Désormais, la guerre de position augmente en intensité et se fait des plus violentes. Sans pour autant subir nombre de privations, les prisonniers de guerre échappent à ce quotidien de misères. Une fois rassemblés, ces hommes sont ensuite envoyés dans la zone de l’arrière où ils sont employés pour des travaux agricoles, forestiers ou encore pour l’entretien des voiries. © ECPAD

  • > Return to results

    Practical information

    Address

    Suippes
    A 1 km au sud-ouest de Suippes, sur la RD 77

    Weekly opening hours

    Visites libres toute l’année

    Read more

    Read more

    CRDP de Champagne-Ardennes

    Centre régional de documentation pédagogique

    17, boulevard de la Paix

    51063 Reims

    Tél : 03 26 49 58 58

    Contact


    Comité Départemental du Tourisme de la Marne

    13 bis, rue Carnot

    51006 Chalons-en-Champagne

    Tél : 03 26 68 37 52

    Accéder au site internet