François Haxo

1774-1838
François Haxo. Source : SHD

Né lorrain, originaire de Lunéville ( Meurthe-et-Moselle ), capitaine à 22 ans, François Nicolas Benoît Haxo participe aux campagnes de 1794 et 1795 dans les armées de la République.

En 1796, il est élève de la toute nouvelle École Polytechnique, créée deux ans auparavant. Ingénieur, il entreprend des travaux de fortifications aux frontières. Sous le premier empire, en 1810, il mène les travaux du fort de Bard ( Jura ) puis des fortifications en Italie, suivies d'autres pour améliorer la défense du détroit des Dardanelles, en Turquie.

C'est en 1811 que Napoléon Ier le nomme à la tête du génie de l'armée d'Allemagne où il exécute de gros travaux à Meldin, à Dantzig où il créée des batteries casematées. Gouverneur de la place de Magdebourg puis chef du génie de la Garde impériale en 1813, sa carrière ne s'arrête pas à la chute de l'Empire car, sous la Restauration, il exerce les fonctions d'inspecteur général des fortifications. Durant plusieurs années, il oeuvre aux fortifications frontalières, à la remise en état de forteresses essentielles à la défense du royaume.

 

MINDEF/SGA/DMPA Daniel Bax et Pierre Hervet