Musée de la Résistance et de la déportation de Tarbes

Vue de la façade du musée. © DR

Musée commémoratif de la Deuxième Guerre mondiale, issu de 18 associations d'anciens combattants, résistants ou déportés...

Musée commémoratif de la Deuxième Guerre mondiale qui présente les thèmes de l'histoire locale : prisonniers de guerre, stalag, déportés, évadés, résistants, Corps Franc Pommiès, Régiment de Bigorre.

Historique

Issu de 18 associations d'anciens combattants, résistants et déportés, le musée inauguré en 1989, présente, grâce à 1 400 documents philatéliques, affiches, photos, objets et maquettes, une période de l'histoire de France vue à travers les événements mondiaux.

Il met en évidence le combat permanent des résistants pour la libération du pays et pour la dignité de l'être humain. Conçu à l'origine comme exposition itinérante par d'anciens déportés il est à présent abrité dans une ancienne école. Les visiteurs pourront y découvrir les faits de l'histoire locale ainsi que le sort des personnes qui l'ont marquée de leurs actions.

Collections thématiques

L'emprisonnement raconte l'histoire des 1,6 millions de prisonniers de guerre français, soldats pris au piège de la "drôle de guerre", victimes de la "débâcle" de juin 1940, dont beaucoup passeront cinq années derrière les barbelés des stalags. L'internement, évoque par le biais des témoignages des internés du stalag 325 Rawa-Ruska, camp de déportation militaire le plus loin à l'Est, en Ukraine, réservé aux récidivistes de l'évasion et du sabotage, à ceux que l'Allemagne d'Hitler ne pouvait désarmer et dont elle voulait se défaire, le quotidien de tous les camps.

En corrélat, le calvaire des déportés et les parcours des évadés qui traversèrent les Pyrénées pour rejoindre les Alliés et participer à la libération de la France. Les traits historiques locaux sont présentés au travers des actes de résistance comme les cheminots dans la bataille du rail, le sabotage de l'usine Hispano-Suiza (Alstom) par un commando du Corps-Franc Pommiès qui évita à la population les cruelles conséquences d'un pilonnage aérien, mais aussi par la présentation du Régiment de Bigorre, le premier bataillon du régiment de Bigorre formé de volontaires de corps francs haut-pyrénéens qui a rejoint le front de la Pointe de Grave et libère la poche de Royan en avril 1945.

Services offerts par le Musée

Possibilité de contact sur rendez-vous avec des témoins de cette période. Accueil des scolaires avec rencontre de témoins sur rendez-vous. Participation active au concours annuel national de la Résistance et de la Déportation, organisation du voyage pour les lauréats. Salle audiovisuelle avec présentation de vidéos sur la déportation, la résistance et le débarquement.- bibliothèque spécialisée sur le thème de la Deuxième Guerre mondiale, consultation sur place, sur rendez-vous.

Action en cours

Recueil de la mémoire vivante auprès des témoins de cette période.

 

Musée de la déportation et de la résistance

63, rue Georges Lassalle 65000 Tarbes

Tél : 05.62.51.11.60

 

Office de tourisme

3, Cours Gambetta 65000 TARBES

tél. : 05.62.51.30.31

Fax : 05.62.44.17.63

E-mail : accueil@tarbes.com

 

Horaires et visites

Ouvert sur rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 12h et 14h à 17h

Entrée gratuite

Accès limité pour les personnes à mobilité réduite

 

Office du tourisme de Tarbes

  • Vue de la façade du musée. © DR

  • Affiche du camp - Rawa-Ruska. © www.vic-bigorre.com

  • Affiche du musée. © www.ville-tarbes.fr

  • > Retourner aux résultats

    Infos pratiques

    Adresse

    63 rue Georges Lassalle 65000
    Tarbes
    05 62 51 11 60

    Horaires d'ouverture hebdomadaires

    Ouvert sur rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 12h et 14h à 17h