Lettre d'information

Une recherche de sens

Une recherche de sens

De jour comme de nuit, l’appel. Gravure de Henri Gayot. © CERD-Struthof. Avec l’aimable autorisation de la famille Gayot

Nous autres, civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles » écrit Paul Valéry en 1919. La Seconde Guerre mondiale, plus encore, interroge sur la condition humaine. Comment écrire, peindre, chanter, jouer de la musique… après Auschwitz ? Les arts sont pourtant ce qui permet, au lendemain des deux guerres mondiales, de redonner du sens ; la création ce qui permet aux musiciens, peintres, dramaturges, de dépasser l’apparente absurdité du monde. Plus encore, les arts sont présents jusqu’au coeur de la machine d’extermination nazie, témoignant de l’irréductible humanité des victimes, de leur volonté de témoigner et de résister jusqu’au bout à l’anéantissement programmé. Cette volonté de témoigner, la photographie la porte aussi, qui nourrit nos représentations des combats mais n’échappe pas toujours à une forme d’esthétisation problématique.