Lettre d'information

La nécropole nationale de Sommepy-Tahure

La nécropole nationale de Sommepy-Tahure. © ECPAD

 

Pour accéder au panneau d'information de la nécropole, cliquer ici vignette_ Sommepy Tahure

 

Située à flanc de colline, la nécropole nationale de Sommepy Tahure regroupe 2 201 Français dont 721 reposent dans un ossuaire. De 1920 à 1924, ce cimetière a été aménagé en vue d’y réunir les dépouilles de soldats exhumées de tombes isolées ou de différents cimetières provisoires des communes de Bourgogne, Saint-Clément-à-Arnes et Warmeriville. Parmi ces combattants repose le corps de Michel Coiffard (tombe n°1027). Réformé après avoir été blessé, il parvient à s’engager dans l’aviation. Après avoir intégré l’escadrille 154, il remporte sa première victoire en septembre 1917. S’illustrant dans le ciel de Champagne, il parvient à abattre 33 ballons d’observations allemands. Le 28 octobre 1918, il est grièvement blessé à la poitrine. Parvenant à atterrir sans encombre, il succombe à Bergnicourt (Ardennes).

 

Les batailles de Champagne - 1914-1918

En dépit du sursaut allié de septembre 1914 sur la Marne et malgré les tentatives de débordement de l'automne, chacun des belligérants s’enterre, c’est le début de la guerre de position.

Tout au long de l'année 1915, le général Joffre lance en Champagne différentes offensives. Malgré l'emploi croissant d'effectifs et d'artillerie, ces actions toujours plus meurtrières ne peuvent rompre les lignes allemandes. En 1916, malgré quelques actions limitées, le front de Champagne connaît un calme relatif.

En juillet 1918, ce front est au cœur des enjeux. Les Allemands, après de puissantes offensives, menacent d'y percer définitivement le front allié. Appuyée par les Américains, la 4e armée du général Gouraud enlève, au cours de l'automne, de nombreuses positions notamment dans le secteur de Navarin et à Sommepy. Au total, près de 70 000 Américains combattent aux côtés des Français. Poursuivant leur effort en direction de Mézières et de Sedan, les alliés progressent rapidement vers les Ardennes. Sur un front de 400 km, les Alliés entament la poursuite, talonnant l’ennemi jusqu’au 11 novembre 1918.

Sommepy Tahure, un village marqué par la Grande Guerre

Situé sur les chemins d’invasion, Sommepy accueille, dès le 15 août 1914, les premiers réfugiés belges, puis les Ardennais. Le 2 septembre, le village est aux mains des Allemands qui, après l’avoir partiellement incendié, l’abandonnent. Après la bataille de la Marne, l’ennemi s’y replie et va occuper, pendant près de quatre ans, ce village situé à quelques kilomètres du front. Les habitants sont alors évacués vers les Ardennes.

Le 28 septembre 1918, après que les Français aient percé le front, les Américains libèrent ce village détruit en grande partie. Poursuivant leur effort, la 2e division d’infanterie du corps des marines américains est engagée dans les combats du Blanc-Mont.

En 1919, hébergés dans des baraques provisoires, les habitants dont le quotidien est difficile, remettent progressivement en culture l'ancien champ de bataille et essaient de relever le village en ruines. Se mobilisant pour réunir des fonds, le sous-lieutenant L’Huillier se rend aux États-Unis pour y animer des conférences sur l’engagement des troupes américaines dans la région. Le Comité du Sommepy Fund est alors créé et permet, entre autre, de financer la construction d’une salle mémorielle franco-américaine dans la mairie.

Cité à l’ordre de l’armée en septembre 1920, le nom du village de Sommepy est rattaché, en juin 1950, à celui de Tahure, village détruit entièrement lors de la Grande Guerre. Symboliquement l’église conserve le souvenir de Tahure au travers de fragments de sculptures, réutilisées dans la reconstruction de cet édifice.

 

  • La nécropole nationale de Sommepy-Tahure. © Guillaume Pichard

  • La nécropole nationale de Sommepy-Tahure. © Guillaume Pichard

  • La nécropole nationale de Sommepy-Tahure. © Guillaume Pichard

  • La nécropole nationale de Sommepy-Tahure. © Guillaume Pichard

  • La nécropole nationale de Sommepy-Tahure. © ECPAD

  • La nécropole nationale de Sommepy-Tahure. © ECPAD

  • La nécropole nationale de Sommepy-Tahure. © ECPAD

  • Tranchée allemande conquise au Trou Bricot - Boyau Blücher, octobre 1915. © ECPAD

  • Tank allemand détruit dans la région de Tahure, 1918. © ECPAD

  • Mitrailleur américain dans une tranchée, Chevrières, 1918. © ECPAD

  • Roland Garros décoré par le commandant Fécamp, Montagne-Fayel, mai 1918. © ECPAD

  • Entrainement de tirailleurs sénégalais à la manipulation du fusil-mitrailleur Chauchat. © ECPAD

  • Village de Sommepy, 1919. © Collection privée - FBN - DR

  • Cimetière national de Sommepy-Tahure, 1920. © MINARM/SGA/DMCA

  • > Retourner aux résultats

    Infos pratiques

    Adresse

    Sommepy-Tahure
    À 13 km au nord de Suippes, sur la RD 77

    Horaires d'ouverture hebdomadaires

    Visites libres toute l’année

    En savoir Plus

    En savoir plus

    CRDP de Champagne-Ardennes

    Centre régional de documentation pédagogique

    17, boulevard de la Paix

    51063 Reims

    Tél : 03 26 49 58 58

    Contact

     

    Comité Départemental du Tourisme de la Marne

    13 bis, rue Carnot

    51006 Châlons-en-Champagne

    Tél : 03 26 68 37 52

    Accéder au site internet